Fonge & florule

Fonge & florule

Le Cortinaire triomphant

Cortinarius triumpantes 2 blog.jpg

Photos Richard Bernaer

 

 

Elias Magnus Fries n'y allait pas avec le dos de la cuiller en matière de nomination. Grand subjectiviste, il ne reculait devant aucune métaphore, devant aucun anthropomorphisme. Citons le Lactaire tranquille, le Lactaire tueur, la Russule fillette, la Russule provoquant le sourire sardonique, l'Hygrophore pudibond, l'Agaric auguste, l'Inocybe frisé au fer, la Lépiste sévère, le Cortinaire très aimable ou le Tricholome prétentieux… ainsi que notre champignon, le Cortinaire triomphant : Cortinarius triumphans (Fries) Fries.

Sûrement faut-il voir dans ce nom l'association d'une fière prestance, d'une belle couleur jaune fauve ou sulfurin, d'une copieuse cortine blanche et surtout de ces guirlandes roux ocre en spirale qui ornent le pied.

Cortinarius triumphans est le chef de file des Phlegmacium1 Triumphantes, qui regroupe des cortinaires à pied paré de bracelets étagés, jaunes ou bruns. Ses lames blanchâtres puis argilacées2 diffusent des lueurs bleuâtres dans la jeunesse. Il pousse surtout en terrain acide sous les bouleaux.

 

(5 novembre 2015)

 

1   Phlegmacium : du grec phlegma : mucus ; les cortinaires Phlegmacium ont un chapeau visqueux et un pied sec.

2   Argilacé : d'une couleur brunâtre terne plus ou moins salie de grisâtre.

 

 

Cortinarius triumphantes 4 blog.jpg



09/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres