Fonge & florule

Fonge & florule

Le NoŽl du Petit-houx


Le rouge, en Europe, est une couleur rare dans la nature.

 

Ou plus précisément, une couleur qui ne se répand pas en grandes effusions, à la différence du vert (les prairies, les forêts), du bleu (le ciel, la mer, les lacs), du blanc (la neige), du noir (la nuit), du brun (les feuillages automnaux, les terres labourées), du jaune (les blés, les tournesols, les colzas), du gris (les nuages, l'hiver).

 

Il apparaît par touches, par injection, par gouttes.

 

On aime ou on n'aime pas le rouge, mais dans la nature, et tout particulièrement en ce moment, quand s'installent les frimas et les teintes grises d'hiver, il est toujours étonnant, détonant. Il nous fouette le sang d'un formidable éclat de lumière, de gaieté, de vie !

 

Les petits champignons écarlates, la feuille de ronce empourprée, l'œil du grèbe à cou noir, la calotte du pivert, le bec de la poule d'eau, les poissons rouges dans la mare... ainsi que toutes les baies rouges de l'automne : églantier, aubépine, tamier, bryone, douce-amère, muguet, chèvrefeuille, houx, petit-houx, etc., participent de cette grande fête du rouge.

 

Le Fragon ou Petit-houx : Ruscus aculeatus Linné, appelé encore Buis-piquant, Houx-frelon, Épine-de-rat car il fort piquant, est un sous-arbrisseau touffu et toujours vert, qui affectionne les bois et les haies calcaires de l'Indre. Il appartient à la famille des Liliacées, qui regroupe des plantes apparemment aussi éloignées que la tulipe, le muguet, la jacinthe, le muscari, l'asphodèle, l'ail ou l'asperge.

 

Les billes rouges du petit-houx s'épanouissent à l'avers de fausses feuilles, coriaces, en fer de lance et pointées d'une épine, à partir de minuscules fleurs femelles verdâtres. Elles sont vénéneuses, à  l'instar de beaucoup de baies sauvages rouges ou noires.

 

 

28 décembre 2006



01/03/2015
0 Poster un commentaire

A dťcouvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres