Fonge & florule

Fonge & florule

Steccherinum ochraceum

Steccherinum ochraceum (1) blog.jpg

Photos Yvan Bernaer

 

 

 

Steccherinum ochraceum, Mycoleptodon ochraceum... deux grands beaux noms pour un si petit champignon. Deux noms sévères qui pourtant, une fois que nous les avons goûtés, apprivoisés, claquent de nos lèvres à nos oreilles comme un air de flamenco.

Steccherinum, nom générique valide de notre champignon, dérive de l'italien steccato : piquet, barrière, palissade, et ici par extension bois mort, et du latin hericius : hérisson ; ce qui exprime que ce Corticié1 étale son hyménium aiguillonné sur des branches mortes.

Mycoleptodon (l'ancien nom), est quant à lui un triptyque formé des mots grecs mûkes : champignon, leptos : mince, et odous : dent ; champignon garni de dents fines.

Entrons maintenant dans la réalité charnelle de notre croûte. Membraneuse-coriace, résupinée à étalée-réfléchie, elle attire le regard par la belle couleur chaude orangée-saumonée de sa face fertile, tapissée de petits aiguillons subulés2. La zone de croissance est blanche et fimbriée3 et les chapeaux, quand ils sont présents, ne sont que le contour du champignon retroussé en un étroit rebord jaune verdâtre, fibrilleux-velouté.

Steccherinum ochraceum4 (Persoon) Gray est assez fréquent en Berry. Mais il est difficile de le découvrir sans retourner les branches mortes tombées au sol.

 

(29 janvier 2015)

 

1   Corticié : champignon en forme de croûte.

2   Subulé : qualifie un organe allongé qui s'effile en pointe comme une alêne.

3   Fimbrié : irrégulièrement et finement frangé.

4I   l conviendra de ne pas confondre Steccherinum ochraceum avec Junghuhnia nitida, de même couleur et de caractères microscopiques identiques, mais à hyménium poré.

 

 

Steccherinum ochraceum (17) blog.jpg



17/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres