Fonge & florule

Fonge & florule

La Mélique ciliée

Melica ciliata Blog.jpg

Photo Yvan Bernaer

 

 

En Provence, au pays de Giono, je vis un champ de lavande tout échevelé de mèches d'argent. J'en fus éberlué.

Ce somptueux contraste bleu-argent m'évoqua spontanément deux autres harmonies bicolores : celle blonde et bleue des bleuets dans les blés, et celle rose-argenté rosâtre de la Canche flexueuse dans les pentes de bruyère. Des harmonies diffuses, des tiédeurs colorées, où le bleu et le rose infiltrent l'or et l'argent.

Nous ne sommes pas en Provence, mais la graminée méditerranéenne mêlée aux lavandes croît aussi en Berry, en touffes, sur les roches, les falaises et les vieux murs, en ses niches calcaires les plus chaudes. Ainsi peut-on la découvrir dans la région blancoise ou à la Boudinière, près de Pouligny-Saint-Pierre.

Linné la baptisa Melica* ciliata Linné, eu égard aux longues soies blanches qui ornent ses épillets.

Il est une autre mélique, beaucoup plus fréquente en Berry : Melica uniflora. Elle épanouit ses petites perles ovales, rougeâtres et dansantes dès le mois de mai dans les bois frais.

 

(30 juillet 2015)

 

*   Melica : du grec meli : miel ; ancien nom du sorgho (une autre graminée) dont la moelle sucrée a un goût de miel.



16/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres