Fonge & florule

Fonge & florule

La Crépide capillaire

Crepis capillaris 1 - copie blog.jpg

Photo Richard Bernaer

 

 

Les Liguliflores jaunes sont les fleurs idéales pour passer un été tranquille, un peu au soleil et beaucoup à l'ombre.

Idéales d'abord parce qu'elles sont partout autour de nous. S'accommodant de n'importe quel terrain vague, interstice de mur ou de trottoir, elles fréquentent tant les bords de routes que les ronds-points, les pavés citadins ou les zones commerciales. Bref, ce sont des milliers de petits soleils qui nous regardent faire nos courses, déambuler en ville, suivre une venelle...

En prélever quelques touffes ne vous sera jamais reproché. Surtout si c'est pour la détermination. Et c'est à partir de là que s'installe le vrai plaisir – comme la lecture d'un bon livre – à l'ombre et dans la quiétude d'un temps de villégiature : le plaisir de la détermination, avec des clés botaniques et une bonne loupe.

Prenons ce joli bouquet de petites fleurs jaune pâle, qui nous sourit dans une venelle ou au pied de quelque arbre dans la ville de Châteauroux... tout en ouvrant les Astéracées liguliflores* de Robert Portal : les tiges pléiocéphales (à nombreux capitules) et les soies de l'aigrette denticulées nous orientent d'emblée vers les crépides. Viennent ensuite d'autres caractères : plante non visqueuse, tiges feuillées, feuilles en fer de lance, petits involucres à pilosité blanchâtre... qui nous conduisent à la Crépide capillaire : Crepis capillaris (Linné) Wallroth.

Un petit plaisir bien rond, gratuit, qui peut être complété par une mise en herbier.

 

(23 juillet 2015)

 

*   Astéracées liguliflores, de Robert Portal, avec les magnifiques et précis dessins à l'encre de Chine de l'auteur. Ouvrage accessible aux débutants, qui peut être commandé aux éditions Digitalis , Centre Pierre Cardinal, 43 000 Le Puy-en-Velay.



14/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres